Fitzia Mendialdua
Artiste Peintre

Fitzia est née à La Baule, en France, le 23 juillet 1931 bien qu’elle
ait passé son enfance à Paris où, percevant dès son jeune âge ses
grandes aptitudes à dessiner, elle découvre que sa vie est destinée
à se développer en tant que peintre et artiste plastique. Au cours
de l’année 1944, la mort de son grand-père paternel conduit Fitzia
et sa famille à émigrer en Espagne où ils resteront jusqu’en 1950.
Cette année-là, ils rentrent à Paris mais pour peu de temps car, en
1951, Fitzia fait un long voyage vers le Nouveau Continent où elle
épouse le Dr. Victor Manuel Hurtado; de cette union, naîtront trois
garçons, Daniel Victor, Philippe Gérard et Patrick François. C’est
ainsi qu’elle s’est installée dans la ville de Mexico.

En 1957, elle présente sa première exposition individuelle à la
Galerie “Excelsior” de la ville de Mexico et à partir de cette année-là,
Fitzia présentera une exposition tous les ans. En 1961, le destin de
Fitzia exige qu’elle acquiert une plus grande liberté pour atteindre
ses objectifs et, pour ce faire, elle divorce du Dr. Hurtado.

Projetant chacun de ses objectifs comme un but à atteindre, Fitzia
décide d’aller vivre à New York en 1964 et, l’année suivante, elle
expose à la Galerie “Charles Byron”, dans l’exposition collective ”Lending
Service”, au Musée d’Art Moderne de New York, et aux Musées
d’Allentown en Pennsylvanie, et Standford dans l’Etat de Connecticut
aux Etats-Unis d’Amérique, chacun de ces derniers lui
achetèrent une de ses oeuvres.

En 1973, Fitzia revient en France et installe un atelier permanent à
Paris et, sans abandonner Mexico, fait des allers-retours entre les
deux villes de son coeur. En 1981, Fitzia épouse l’Ingénieur Alberto Lara
qu’elle divorcera en 1983.

Au cours des années suivantes, elle jouit de liberté et de succès, elle
travaille avec beaucoup de sérieux pour atteindre ses objectifs.
En 1995, elle achète une maison avec grange contigûe en Bourgogne,
où elle monte des ateliers pour réaliser des oeuvres de grande taille
et reprendre ses activités de sculpteur.

Paraphrasant Joséphine Baker, nous pouvons dire:

Fitzia a trois grands amours:  ses enfants,
deux coeurs:  Paris et Mexico,
et qu’une passion:  son travail.

Elle décède à México, Mexique le 16 Août 2015